Sciences humaines

Quels sont les "Repas" Des outils de l’âge de pierre de l’Afrique du Nord?

Posted by admin

Le style ou l’industrie des outils en pierre «atériens» de l’Afrique du Nord est nommé d’après le premier site ou «type» où ces armes de chasse et outils de transformation des aliments distinctifs ont été décrits: Bir el-Atir en Algérie.

On croyait à l’origine que la technologie et le groupe culturel des outils en pierre «Aterian» dataient de 40 000 à 20 000 ans avant le présent. Cependant, des technologies scientifiques plus récentes ont été utilisées pour réexaminer les outils en pierre et ont déplacé l’horizon temporel de cette technologie de fabrication d’outils en pierre vers une gamme beaucoup plus ancienne: de 85 000 à 40 000 ans.

Le processus de fabrication de ces outils est dérivé des méthodes “moustériennes” antérieures de travail de la pierre, utilisant des noyaux préparés et façonnés à partir desquels de gros copeaux étaient battus puis souvent coupés de manière unifaciale aux formes d’outils souhaitées.

Ce processus de travail de la pierre plus ancien a longtemps été utilisé par les types d’humains archaïques, tels que les Néandertaliens et Heidelbergensis. Cependant, tous les restes humains associés aux outils et sites “Aterian” sont des humains “modernes”.

Ils ont continué avec les mêmes processus de base de la pierre, mais avec une différence conceptuelle majeure. Les outils de style “Aterian” sont les premiers à être clairement conçus et fabriqués pour être montés sur des poignées, les pointes de projectile et les grattoirs ayant des “pattes” apprêtées distinctives à la base de l’outil ou de la pointe du projectile.

Une «pince» constitue une excellente structure à travers laquelle un outil ou un couteau peut être inséré dans un manche ou un matériau de tige fendu, tel que du bois ou de l’os, puis attaché en place avec un type de ficelle ou avec un liant tel qu’une colle qui peut être durcira pour former un lien permanent. Un autre terme pour les pinces est «manche».

La culture “Aterian” s’étendait sur toute l’Afrique du Nord, du Maroc à l’ouest à l’oasis de Kharga en Egypte. L’Oasis de Kharga est située dans le désert, à une bonne distance à l’ouest de la vallée du Nil.

Voici une description de la taille et des caractéristiques de trois outils “Aterian” typiques d’Afrique du Nord. Parmi ces trois pièces se trouve une pointe de projectile unifaciale “Aterian”, du Paléolithique moyen (âge moyen de la pierre), mesurant 1-5 / 8 “de long et 1-1 / 8” de large. Le travail de battage a été effectué sur un côté de la pierre, le bas à gauche pratiquement intact. C’est pourquoi il est appelé unifacial. La pointe du projectile est de forme approximativement triangulaire, le mandrin pour le montage sur une tige dépassant de la base du triangle.

Les deux outils de grattage et d’usinage unifaciaux à dents ont des bords de travail arrondis à l’extrémité opposée à la pince utilisée pour fixer les outils aux poignées. Ils mesurent environ 2 1/2 “de long et 2” sur le bord de travail arrondi de l’outil. La forme de ces deux est plus ovale, l’épine dépassant de l’un des côtés les plus longs de l’ovale. Ces pinces se fixent à une poignée en bois ou émoussée pour donner plus de puissance et de contrôle au bord d’usinage du grattoir ou de l’outil d’usinage.

Ces outils datent de 85 000 à 40 000 ans avant le présent, lorsque le désert du Sahara était riche en prairies, grouillant de troupeaux sauvages et peuplé d’une population de chasseurs-cueilleurs très répandue au début de l’époque moderne.

Bien que les premiers humains modernes, les “Aterians” utilisaient encore des processus de fabrication d’outils utilisés depuis longtemps par les populations humaines archaïques telles que la culture néandertalienne en Afrique du Nord et en Europe. Ce sont les premiers outils et armes, spécialement conçus pour être attachés aux poignées et aux arbres.

Copyright 2009, tous droits réservés. F. Scott Crawford, Carrollton, Texas, États-Unis.

Leave A Comment