Piercings

AZ sur les arts corporels: outils, matériaux, techniques, risques pour la santé et prévention

Posted by admin

L’art corporel est une forme d’amélioration corporelle ancienne mais densément peuplée. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les gens se lancent dans l’art corporel, comme la coupe de cheveux, la peinture corporelle, les marques corporelles, etc. Certains sont faits à des fins purement esthétiques ou décoratives, tandis que d’autres le sont pour des raisons médicinales, spirituelles, de divertissement, d’identification ou symboliques.

Une grande variété d’aides peut être utilisée pour l’amélioration du corps. Ceux-ci comprennent des outils de tamponnage, des outils de dessin, des outils d’incision, des outils de lubrification, des outils de tatouage, etc. Les matériaux utilisés pour les arts corporels comprennent les colorants de tatouage, les nettoyants spécialisés, etc. utilisés pour les tatouages ​​amateurs. D’autres colorants qui peuvent être utilisés comprennent des pigments et des colorants. Les autres matériaux utilisés sont les extraits végétaux, le noir de carbone, le carbone et l’ocre. Le henné, une plante naturelle, est également utilisé pour la production de tatouages ​​temporaires.

Il existe plusieurs causes de risques pour la santé dans les arts corporels. La majorité d’entre eux sont le résultat de la contamination des instruments utilisés. Les outils de pénétration cutanée tels que les lances, les aiguilles d’électrolyse et les extracteurs en sont des exemples. Lorsque ces instruments ne sont pas efficacement nettoyés et stérilisés pour une utilisation sur une autre personne, ou lorsque les instruments à usage unique ne sont pas jetés immédiatement après utilisation.

Il existe également des réactions allergiques et toxiques dues aux impuretés dans le processus de fabrication des pigments et des colorants utilisés pour le tatouage. Les encres de tatouage peuvent contenir des amines aromatiques qui sont cancérigènes (peuvent provoquer le cancer). Certains produits de tatouage peuvent provoquer des cancers cutanés bénins. Les colorants de tatouage, en particulier les colorants rouges, verts, jaunes et bleus, peuvent provoquer des réactions cutanées allergiques, telles qu’une éruption cutanée qui démange sur la zone tatouée. Cela peut arriver même des années après le tatouage.

De plus, des problèmes de peau tels que des bosses appelées granulomes se forment autour de l’encre de tatouage. Le tatouage peut également entraîner des chéloïdes ou des zones surélevées causées par une prolifération de tissu cicatriciel. Cela peut provoquer des maladies transmises par le sang. Par exemple, si l’équipement utilisé pour faire le tatouage est contaminé par du sang infecté, la personne pourrait contracter diverses maladies transmises par le sang, notamment le tétanos, l’hépatite B, l’hépatite C ou même le VIH / sida.

Ces cas liés à la santé peuvent être évités en prenant des mesures pratiques. Par exemple, les outils et l’équipement utilisés pour la production d’art corporel doivent être stérilisés. Le lavage des mains est le facteur le plus important pour prévenir l’infection.

En outre, les produits chimiques utilisés dans l’art corporel doivent être correctement étiquetés afin qu’il n’y ait pas de substitutions. Les produits chimiques doivent être correctement entretenus. Ils doivent être conservés dans des conteneurs bien sécurisés, etc. Les instructions d’utilisation et d’entretien doivent être suivies attentivement.

En outre, toutes les surfaces de travail utilisées, par exemple les canapés / chaises de traitement, les canapés et les tables, doivent être lavées à l’eau tiède et au savon à vaisselle, rincées et séchées avec un chiffon jetable propre et non pelucheux. De plus, lavez toutes les surfaces visiblement sales avec de l’eau tiède et du liquide vaisselle à la fin de chaque journée de travail. Rincez et séchez les surfaces nettoyées avec un chiffon jetable propre et non pelucheux.

Il existe de nombreuses techniques qui peuvent être utilisées dans les arts corporels. La technique la plus courante est la peinture. Il s’agit de l’application de la peinture, du colorant ou du pigment à l’aide d’un pinceau. Une fois l’esquisse ou la mise en page du dessin dessinée sur la surface de la peau, un pinceau est utilisé pour appliquer la peinture sur la surface du corps. L’impression, qui implique parfois l’impression de motifs sur la surface du corps, est également utilisée. Parfois, des papiers contenant de l’encre autorisée sont transférés sur la surface du corps. Les imprimantes laser sont également utilisées pour transférer des dessins contrôlés par ordinateur sur la peau. La peinture peut être tamponnée sur la surface du corps avec une éponge ou de la mousse pour transférer les motifs sur les surfaces de la peau. Parfois, l’encre ou la peinture peuvent être étalées sur la surface de la peau pour créer le dessin ou imprimer sur la surface de la peau.

D’autres techniques incluent l’incision, c’est-à-dire la découpe de la surface de la peau pour créer un dessin. Ceci est utilisé dans la scarification et certaines formes de tatouage. L’entrelacement des mèches de cheveux pour former des formes décoratives appelées tresses ou tresses fait partie des arts corporels.

L’art corporel gagne aujourd’hui en notoriété dans l’industrie de l’art. Les artistes doivent attendre les risques pour la santé lorsqu’ils utilisent des outils, des matériaux et des instruments. Ils doivent essayer de maintenir des pratiques saines tout en s’engageant dans cette forme intéressante d’expression artistique.

Leave A Comment